ATPmétrie, méthode pour contrôler rapidement et efficacement le nettoyage

Découvrez ci-dessous notre sélection des meilleures formations pro !
Ces formations sont éligibles CPF, OPCO & Pôle Emploi et peuvent être financées avec 0€ de reste à charge. 

Une inspection de propreté se fait généralement par un simple contrôle visuel. Cela n’est toutefois pas suffisant pour s’assurer de l’absence de tout risque biologique. Afin d’être certain qu’une surface est bien désinfectée, il existe heureusement différentes méthodes. Parmi les plus rapides et plus efficaces figure l’ATPmétrie.

Présentation de l’ATP métrie

L’ATPmétrie est une méthode de contrôle de désinfection très utilisé dans les milieux à risque. Son utilisation est par exemple courante en agroalimentaire, où la présence de microbe et de bactérie n’est pas désirable.

Cette méthode exploite le principe selon lequel toute cellule vivante dégage de l’énergie via l’ATP. Ce dernier peut être révélé à l’aide d’une réaction chimique provoquant un dégagement de lumière. Plus cette lumière est intense, plus il y a de microorganismes (bactérie, microbe et autres) sur la surface testée.

Cependant, l’ATPmétrie ne fait que déterminer la présence de formes de vie microscopique. Elle ne permet pas de les identifier. Son utilisation est donc surtout efficace pour des tests propre/sale. Elle peut ainsi être utilisée pour tester la propreté de l’eau, d’une surface ou de l’air. Son utilisation est même possible pour vérifier la propreté des carburants.

Il faut en général moins d’une minute pour réaliser les tests et obtenir des résultats avec l’ATPmétrie. C’est ce qui en fait l’un des méthodes de contrôle les plus rapides. Des études ont d’ailleurs déjà démontré qu’il était plus rapide que les autres méthodes d’analyse.

Les évolutions de l’ATPmétrie

L’ATPmétrie qualitative est une méthode connue depuis 1980. Elle s’effectue d’une manière très simple, en prélevant des échantillons sur la surface à traiter. Le prélevé se fait à l’aide d’un outil en forme de stylo, avec du coton à son extrémité. Ce dernier est ensuite plongé dans un réactif spécifique afin de provoquer la réaction lumineuse.

Grâce à cette méthode, il est possible de révéler des risques de contamination avec simplicité. Cependant, elle comporte un défaut important. Divers paramètres environnementaux peuvent en effet modifier l’ATP. Ainsi, deux échantillons effectués au même endroit pourraient révéler des résultats différents.

C’est pour pallier ce défaut que le test de deuxième génération a été mis au point : l’ATPmétrie quantitative. Afin de réduire les risques liés aux paramètres environnementaux, un étalon est introduit. Cet étalonnage standardisé permet d’effectuer des mesures plus précises. Les tests sont toujours simples à réaliser et donnent des résultats en moins de 2 minutes.

Comment effectuer un contrôle ATP métrie ?

Un contrôle ATPmétrie doit être réalisé 24 heures après le nettoyage. Pour procéder, il faut s’équiper d’un kit de test disponible dans une boutique spécialisée en matériel de nettoyage. Ce kit se compose d’un luminomètre, d’un écouvillon (outil pour effectuer les prélevés) et des réactifs chimiques. Ces derniers ne sont ni toxiques ni corrosifs. Leur utilisation ne nécessite par conséquent aucune certification particulière.

Malgré tout, avoir suivi une formation en nettoyage permet de mieux comprendre le fonctionnement et l’intérêt du kit. D’abord, vous effectuez des prélevés sur la surface à tester. Ensuite, vous extrayez l’ATP sur l’échantillon prélevé en le plongeant dans un liquide conçu pour l’extraction.

Puis, vous versez le produit censé provoquer la réaction lumineuse. Une faible luminescence indique une surface propre. À l’inverse, une luminescence élevée sera la preuve d’une contamination par des microorganismes. Vous pouvez facilement déduire ce niveau de contamination à l’aide de l’appareil de mesure accompagnant le kit.

Un seul échantillon ne suffit pas pour déterminer le niveau de contamination global d’une surface. Vous aurez ainsi besoin d’extraire des échantillons en différents endroits selon la surface à tester.

L’ATP métrie au service du grand public

Étant autrefois réservée aux milieux très contrôlés, cette technique est désormais plus accessible à tous. En effet, de plus en plus de professionnels du nettoyage proposent son utilisation. En ces temps qui courent, ce type de contrôle s’avère d’ailleurs très utile.

Les lieux très fréquentés tels que les bureaux et les commerces sont exposés à d’importants risques biologiques. S’ils ne sont pas désinfectés correctement, ils favorisent la transmission de microorganisme potentiellement dangereux. Grâce à l’ATPméttrie, le professionnel sera en mesure de prouver la qualité de nettoyage qu’il offre.

Malgré tout, choisissez toujours avec soin les professionnels auxquels vous faites appel. En effet, un expert saura toujours quels sont les meilleurs produits à utiliser pour désinfecter efficacement.