Formation gouvernante en hôtellerie – Formation qualifiante et professionnalisante en ligne

Plus de 90 % des personnes au poste de gouvernant sont des femmes. Malgré tout, c’est une profession accessible à la gent masculine. Une gouvernante (ou un gouvernant) travaille en général dans un hôtel et tient un poste à grande responsabilité dans cet établissement. Étant donné que le secteur de l’hôtellerie est de nature dynamique, les opportunités de travail pour une gouvernante sont nombreuses. Afin d’accéder à ce poste, il faut cependant avoir suivi une formation comme gouvernante en hôtellerie.

Quelles sont les missions principales d’une gouvernante ?

Il est important de noter qu’une gouvernante ne se contente pas de commander. Elle doit aussi s’assurer que ses collaborateurs exécutent parfaitement ses ordres. Ses missions principales tournent autour de la gestion et du suivi du service d’étage. À l’aide d’une formation comme gouvernante en hôtellerie, vous en saurez d’avantages sur le travail de gouvernante. Voici néanmoins un aperçu de ce qui vous attend en choisissant ce poste.

Assurer la coordination entre les collaborateurs

Une gouvernante est chargée de veiller à ce que les chambres d’un établissement restent propres et bien entretenues. Pour cela, elle supervise et encadre le personnel d’étage. Elle se charge ainsi du planning de travail des femmes de chambre et des lingères. Afin que chaque assistant puisse travailler correctement, elle transmet les consignes à respecter.

Assurer à l’accomplissement des tâches

La gouvernante effectue un contrôle après chaque intervention afin de s’assurer du respect des standards de l’établissement. Puis, elle veille à réaliser les requêtes particulières de chaque client. En effet, c’est à la gouvernante que les clients s’adressent lorsqu’ils souhaitent formuler une demande particulière. Il peut s’agir de l’ajout de nouvelles serviettes, des produits de bain ou des bouquets de fleurs. Étant donné qu’elle se charge des demandes des clients, elle doit aussi gérer les plaintes et insatisfactions de leur part.

Les autres attributions de la gouvernante

La gouvernante veille à ce que les installations sanitaires et électriques restent opérationnelles. En cas d’anomalies, elle en informe le personnel compétent. Elle s’assure ainsi que tout reste en ordre avant et après le départ d’un hôte.

C’est aussi la gouvernante qui gère l’équipement et le stock de produits dont le personnel d’étage a besoin. Elle établit un inventaire afin de savoir quels sont les éléments à réapprovisionner chaque mois. Et enfin, elle gère les objets perdus et trouvés dans l’établissement.

Travailler en tant que gouvernante ou gouvernant est très enrichissant. Les missions sont variées, ce qui empêche l’installation de la monotonie. Les offres d’embauche sont par ailleurs assez nombreuses. De plus, accéder à une formation comme gouvernante en hôtellerie n’est pas compliqué. Cependant, la rémunération n’est pas toujours juste dans ce métier. C’est surtout le cas dans les établissements moyens.

Quelles sont les qualités requises pour le métier ?

Ce poste nécessite un grand sens de la responsabilité. En effet, vous n’allez pas intervenir d’une manière directe puisque vous êtes à la tête d’une équipe. Il vous faut donc bien gérer vos subordonnés et leur donner les bonnes directives étant donné que vous êtes responsable de leur agissement. Vous devez vous assurer en permanence que tout est en ordre afin de préserver la réputation de votre établissement.

Une gouvernante fait toujours preuve de tact et de fermeté. Dans un hôtel de luxe, les exigences peuvent par ailleurs être très élevées. Ce qui incite à agir avec plus de précision. D’une certaine manière, ce poste peut vous exposer à une grande pression.

Avoir des nerfs solides vous aidera à travailler avec lucidité en toute circonstance. Le sens du détail vous aidera quant à lui à ne manquer aucun point important. Évidemment, une gouvernante doit aussi disposer d’une aisance relationnelle et rester courtoise à l’égard des clients. Certaines de ces qualités peuvent s’obtenir à l’aide d’une formation en tant que gouvernante d’hôtel.

Le travail de gouvernante peut par ailleurs être éprouvant. La gouvernante travaille la plupart du temps en station debout et doit effectuer beaucoup de déplacement au sein de l’établissement. Elle travaille en heure continue et ses services sont attendus même les week-ends et les jours fériés.

Quel salaire espérer ?

Pour un débutant, le salaire net est d’environ 1 430 €. Dans un établissement de luxe et avec suffisamment d’expérience, une rémunération mensuelle de 2 800 € est concevable. Étant donné qu’il n’existe pas de grille tarifaire, il est possible de négocier son salaire lors de l’embauche. Afin d’obtenir une meilleure rémunération, justifier ses compétences par une formation comme gouvernante en hôtellerie sera utile.

Même si le salaire n’est pas toujours élevé, une évolution de carrière reste envisageable, surtout dans les grands établissements. Ainsi, une gouvernante d’étage peut devenir chef gouvernante. Dans un centre de vacances, le poste peut évoluer en directrice (ou directeur) d’hébergement.

Les prérequis pour devenir gouvernante en hôtellerie ?

Une formation en tant que gouvernante en hôtellerie est nécessaire pour accéder à ce métier. Mais cette formation possède quelques prérequis. Il faut notamment avoir obtenu un CAP ou un BEP dans les CHR (Café, Hôtel, Restaurant).

Un BEP gouvernante peut par exemple vous aider à atteindre votre objectif. Néanmoins, il y a des diplômes qui offrent plus de compétences comme un bac technologique en hôtellerie. Pour les non-diplômés, il existe l’obtention de certification professionnelle par la validation des acquis de l’expérience.

En plus du diplôme, vous devez justifier de deux années d’expérience professionnelle dans le secteur de l’hôtellerie. Une femme de chambre avec suffisamment d’expérience peut ainsi postuler pour le poste après une formation comme gouvernante en hôtel.

Par ailleurs, les établissements avec une clientèle internationale peuvent exiger des connaissances en langues étrangères. En effet, les clients s’adressent fréquemment à la gouvernante. Elle doit de ce fait comprendre leurs demandes en vue d’y répondre correctement.

Comment choisir votre formation ?

Il existe de nombreux centres agréés qui permettent de suivre une formation pour devenir gouvernante en hôtellerie. Mais pour obtenir les compétences requises pour cette profession, vous avez besoin de la meilleure formation en tant que gouvernante d’hôtel. Chaque centre propose des modalités de formation différentes. Il vous revient de les comparer afin de trouver la formation qui vous convient. Généralement, une formation comme gouvernante en hôtellerie dure plus de 200 heures.

Afin d’étudier selon votre rythme, les formations en ligne sont une bonne solution. Assurez-vous simplement que les supports de cours utilisés soient complets. Avec les vidéos et les visioconférences, vous profitez par exemple d’une plus grande interactivité.

Ensuite, prêtez attention au coût de la formation. Une formation pour devenir gouvernante dans un hôtel de bonne qualité tourne aux alentours de 3 700 €. Méfiez-vous des offres alléchantes proposant en réalité un piètre niveau pédagogique. Choisissez également les centres qui autorisent le financement via les dispositifs tels que l’AIF ou le CPF. Ces aides à la formation vous serviront à payer partiellement vos frais de formation.

Qu’y a-t-il au programme lors de la formation ?

Une formation pour devenir gouvernante dans un hôtel peut être divisée en plusieurs modules. En effet, les tâches que doit accomplir une gouvernante sont variées. Ainsi, une formation peut dans un premier temps vous enseigner sur la manière de surveiller l’efficacité du personnel d’étage. Vous serez alors initié sur les méthodes de vérification des actions de nettoyage et d’entretien. Vous apprendrez également à faire la liaison entre les requêtes des clients et les services disponibles dans votre établissement.

Ensuite, vous apprendrez à organiser et à animer l’équipe qui vous est confiée. Cela implique de planifier les tâches de vos subalternes et de déterminer leur besoin. Puis, vous apprendrez quels sont les tâches administratives auxquels une gouvernante doit en général se plier. Et enfin, vous serez formé sur la manière d’intégrer un nouveau collaborateur dans votre équipe. Il faut savoir mettre au point un plan d’intégration afin que le service d’étage reste performant en dépit du changement.

Afin d’animer votre équipe, vous apprendrez lors de la formation pour devenir gouvernante en hôtellerie à la fédérer autour d’un objectif commun. En organisant des réunions régulières, vous pourrez en apprendre plus sur l’état de motivation de vos troupes. Vous devez alors être à leur écoute afin d’établir une atmosphère de confiance durable.

Comment se passe concrètement la formation ?

Durant la formation en tant que gouvernante d’hôtel, vous allez profiter de différentes méthodes pédagogiques. Ainsi, les fiches techniques vous aideront à retenir les informations primordiales relatives à vos missions. Ensuite, des activités plus pratiques vous serviront à consolider les notions théoriques acquises. Des simulations ou des débriefings peuvent être mis en place afin de rendre la formation plus immersive.

À noter toutefois que de nombreux points relatifs au monde de l’hôtellerie ne seront plus abordés. En effet, l’objectif de la formation est de vous aider à acquérir le savoir nécessaire au métier de gouvernante d’hôtel. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’avoir suivi une formation diplômante en hôtellerie avant de suivre cette formation. Grâce à une formation au préalable, vous aurez acquis des notions qui vous seront utiles durant votre apprentissage.

À la fin de la formation pour devenir gouvernante en hôtellerie, une évaluation des acquis va logiquement avoir lieu. Vous ne recevrez votre certification qu’après avoir réussi le test final. Le certificat vous aidera par la suite à prouver que vous avez réellement suivi une formation en tant que gouvernante en hôtellerie. Cependant, vous devez comprendre qu’il ne suffit pas de suivre une formation pour être réellement qualifié. Il faut aussi savoir appliquer les enseignements reçus.