Formation habilitation électrique H0B0 – Pour non électriciens

Découvrez ci-dessous notre sélection des meilleures formations pro !
Ces formations sont éligibles CPF, OPCO & Pôle Emploi et peuvent être financées avec 0€ de reste à charge. 

Les installations électriques sont indissociables de n’importe quels locaux d’entreprise moderne. Ainsi, les probabilités d’accidents de travail liés à l’électricité ne sont jamais nulles. Certains employés sont d’ailleurs amenés à effectuer des interventions à proximité de ces installations. Ils sont de ce fait exposés à des risques encore plus élevés. Ils ont besoin d’une habilitation électrique H0B0 afin de prouver leur aptitude à intervenir en présence de ce danger particulier.

À propos de l’habilitation électrique pour non électricien

L’habilitation électrique est délivrée à un employé suite à une formation spécifique. La formation est nécessaire pour s’assurer que l’employé est en mesure d’effectuer ses missions en sécurité même en présence d’un risque électrique. Cette habilitation est faite pour respecter le Code du Travail concernant les risques au travail et suit la norme NF C18-510. Elle est représentée par des lettres indiquant le domaine de tension concerné. Des chiffres servent quant à eux à indiquer le type d’opération autorisé par l’habilitation.

Une habilitation électrique H0B0 est par exemple destinée aux non électriciens. La lettre H est en rapport aux domaines des hautes tensions (supérieure à 1000 V). La lettre B fait quant à elle référence aux installations basse tension (moins de 1000 V). Le chiffre 0 signifie que les travaux concernés ne sont pas d’ordre électrique.

Ainsi, l’habilitation H0B0 est remise aux personnes effectuant des interventions non électriques à proximité d’une installation électrique. Il peut s’agir de travaux de plomberie, de menuiserie ou de ménage. Les interventions de réparation électrique complexe ne sont pas autorisées par cette habilitation. Néanmoins, certaines actions simples comme le remplacement d’une lampe sont acceptées.

D’autres caractères (T, V, N et X) indiquent parfois la nature des opérations effectuées. La lettre V indique par exemple les travaux au voisinage renforcé. Et enfin, un attribut peut aussi servir à indiquer si l’intervention est un essai, une vérification, un mesurage ou une manœuvre.

Quelles sont les habilitations pour les travaux d’ordres électriques ?

L’habilitation H0B0-H0V est réservée aux travaux qui ne sont pas d’ordre électrique. Elle permet d’accéder sans surveillance aux locaux normalement réservés aux électriciens. À noter que l’accès à des locaux informatiques ne nécessite aucune habilitation. Cette dernière n’est requise qu’en cas de risque de chocs électriques élevés.

Pour effectuer des travaux d’ordre électrique, il faut une habilitation telle que H1, H2, B1 et B2. Il existe aussi les habilitations HE, BE, HC, BC… Afin d’en savoir plus sur ces différentes habilitations, vous pouvez consulter la norme NF C18-510.

Ces autorisations concernent toujours le personnel non électricien et électricien. Une habilitation électrique HE autorise par exemple un personnel non électricien à effectuer certaines interventions à risques limités. Il peut s’agir d’une simple connexion de prise amovible industrielle.

À noter par ailleurs que les travaux sous tensions doivent bénéficier d’une habilitation particulière. En effet, travailler sous tensions expose à des risques particulièrement élevés. En général, lorsqu’il faut intervenir près d’une installation électrique ou sur une installation, cette dernière est mise hors tension. Les travaux sous tensions sont rares, mais peuvent être nécessaires dans certains cas particuliers. Une habilitation pour intervention sous tension est accompagnée de la lettre T (B1T, B2T…).

Qui peut fournir l’habilitation électrique H0B0 ?

C’est l’employeur qui fournit l’habilitation électrique H0B0. Cependant, il ne la délivre que lorsque l’employé a suivi une formation au préalable. Cette dernière n’est pas forcément délivrée par un organisme agréé. L’employeur doit dans ce cas s’assurer que la formation suivie fournit toutes les compétences dont ses employés ont besoin.

Lorsque l’employeur juge que son employé dispose des qualifications requises, il peut remplir un titre d’habilitation électrique H0B0. Ce titre est un document remis par l’employeur afin de confirmer les compétences d’une personne désignée. Il ne s’agit donc pas d’un diplôme, mais plutôt d’une autorisation. Le titre appartient seulement au personnel ayant suivi la formation. On ne doit pas le déléguer ou le transmettre à une autre personne.

Ce titre comporte des indications sur le type d’habilitation accordé. Pour les interventions non électriques dans un voisinage renforcé, vous aurez par exemple besoin d’une habilitation électrique H0B0-H0V. Le document inclut aussi divers détails tels que la signature de l’employeur et celui du titulaire.

Suivre une formation

Étant donné que la formation préalable pour l’habilitation électrique H0B0 s’adresse aux non électriciens, elle n’exige aucun prérequis. Pour information, les non électriciens sont ceux n’ayant pas de diplôme spécifique dans le domaine de l’électricité.

Avec une habilitation électrique H0B0, il est possible de se former en ligne ou de suivre un stage en présentiel. Les formations en ligne sont généralement de bonne qualité lorsqu’elles utilisent des vidéos comme support de cours. Les visioconférences offrent quant à elles une meilleure interactivité entre les formateurs et les stagiaires. Cependant, la pratique est un passage inévitable pour valider les acquis.

Selon le Code du travail, seules les personnes habilitées ont le droit d’intervenir à proximité des installations électriques. Un employeur qui manque à cette règle risque de nombreuses sanctions. Les employés qu’il désigne pour les interventions potentiellement dangereuses doivent avoir suivi une formation adéquate. Néanmoins, le financement de la formation peut rester à la charge de l’employé.

Une formation préalable à l’habilitation électrique H0B0 peut coûter aux alentours de 250 €. C’est une formation éligible au CPF, ce qui signifie qu’il est possible de la financer partiellement ou entièrement.

La formation préalable pour une habilitation électrique H0B0 dure généralement une journée. Selon les recommandations de la norme NFC 18-510, un recyclage d’une journée se fait tous les 3 ans. Dans le cas où les interventions effectuées sont rares, le recyclage est plus fréquent (tous les 2 ans).

Lors de la formation, quels sont les points abordés ?

D’une manière générale, la formation préalable à l’habilitation électrique H0B0 sensibilise sur les dangers liés à l’électricité. Ainsi, elle va informer les effets du courant sur le corps humain. Cela inclut les mécanismes et les différences entre électrocution et électrisation.

On évoque également les notions de base (la tension, la résistance et la puissance). Vous apprendrez par exemple que l’intensité est en réalité le véritable indicateur de niveau de dangerosité d’un courant électrique. En effet, même à 3000 V, il est possible que vous ne risquiez rien. En revanche, un courant de 5 A est déjà très dangereux. La formation permet aussi de différencier les matériels électriques selon leur domaine de tension.

Parmi les autres points abordés figurent les règles de sécurisation dans une zone de travail à proximité d’un équipement électrique. Vous en apprendrez plus sur les équipements de protection à porter ainsi que sur les signalisations et repérages à ne pas négliger. Et enfin, la formation vous permet de connaitre la conduite à adopter et la procédure à suivre en cas d’accident lié à l’environnement électrique.

À l’issue de la formation, vous serez capable d’assurer votre sécurité et celle de votre entourage lors de vos interventions. Vous pourrez travailler dans le respect des distances recommandées. Les connaissances de l’employé subiront aussi des tests en situation réelle. Cette procédure est nécessaire avant l’octroi de l’habilitation électrique H0B0. Cette mise en pratique a lieu de préférence dans les locaux où l’employé est amené à intervenir.

Est-ce qu’une habilitation électrique équivaut une qualification en électricité ?

Les connaissances apportées par la formation préalable pour l’habilitation électrique H0B0 ne reposent que sur la prévention des risques. Ainsi, l’habilitation a pour principal but d’aider les travailleurs à intervenir en sécurité en milieu présentant des risques électriques. La formation ne permet pas d’acquérir des compétences métiers. Il vous permet d’avoir seulement les notions en électricité. Afin d’effectuer des interventions telles qu’une réparation électrique, il faut avoir suivi la formation appropriée.

Il n’existe également aucune équivalence entre une habilitation haute tension (H) et basse tension (B). Une habilitation en H ne vous octroie pas les mêmes autorisations qu’avec une habilitation en B. Cependant, une habilitation avec un indice supérieur couvre les autres habilitations. Par exemple, une habilitation H1B1 vous permet d’effectuer les mêmes interventions qu’avec une habilitation électrique H0B0. Une habilitation H2B2 couvre quant à elle toutes les autorisations relatives au H1B1.

Autres points à savoir sur l’habilitation électrique

Un employé qualifié ne doit pas intervenir de son propre chef. Et cela, même s’il possède une habilitation électrique H0B0. Unresponsable hiérarchique doit lui donner les consignes. Il devra aussi conserver sur lui le document prouvant son habilitation. S’il venait à le perdre, il devra en informer au plus vite son employeur.

Il faut par ailleurs noter qu’une personne avertie n’est pas forcément une personne habilitée. En effet, un employeur peut former des personnes averties à effectuer certaines interventions. Cela leur permet par exemple d’agir lorsqu’il faut réarmer un disjoncteur. Un personnel formé peut effectué l’action, s’il a suivi une formation. Une personne qualifiée en électricité peut proposer la formation. Cependant, elle ne donne pas lieu à une habilitation électrique H0B0 ou un quelconque certificat.

Et enfin, il est indispensable de posséder l’habilitation électrique. Et cela, même si les travaux se font à très basse tension. En effet, la basse tension comprend la très basse tension. Elle fait appel à des grandeurs de 50 V au maximum. Bien que cette tension ne soit pas forcément mortelle, elle vous expose quand même à certains dangers.