Quelles Aides pour l’Auto-Entrepreneur et créer sa Micro-Entreprise ?

Vous avez le souhait de démarrer votre propre micro entreprise ou reprendre une activité professionnelle. Pour cela, il est important de connaître les différents dispositifs d’aides proposées sur le marché. Elles vous permettent de couvrir une part non négligeable des investissements pouvant accompagner ce processus de création d’entreprise. Dans cet article, on vous présente les […]

Formation Création d’Entreprise

✅ Finançable à 100%
🎓 En ligne & à votre rythme

Vous avez le souhait de démarrer votre propre micro entreprise ou reprendre une activité professionnelle. Pour cela, il est important de connaître les différents dispositifs d’aides proposées sur le marché. Elles vous permettent de couvrir une part non négligeable des investissements pouvant accompagner ce processus de création d’entreprise. Dans cet article, on vous présente les options d’aides financières disponibles pour les auto entrepreneurs et micro entreprises en France.

Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

La reprise ou la création d’une entreprise peut engendrer des incertitudes financières pour les demandeurs d’emploi. C’est pourquoi l’État français a mis en place l’Allocation pour Retour à l’Emploi (ARE) afin d’accompagner les entrepreneurs. Tout en continuant à le recevoir, vous pouvez démarrer votre micro entreprise.

L’ARE se calcule en fonction de l’ARE mensuel que vous auriez perçu si vous n’aviez pas repris une activité professionnelle. La détermination du nombre de jours indemnisables prend en compte les revenus générés par l’activité non-salariée.

Aide à la reprise ou à la création d’entreprises (ARCE)

Les demandeurs d’emploi créant leur propre micro entreprise bénéficient d’un dispositif d’aide financière. Celui-ci consiste à recevoir des allocations chômage sous forme de capital. Il a pour objectif d’encourager la création d’entreprises et de favoriser la reprise d’emploi. Le montant de cette aide équivaut à 45 % du montant de l’ARE restant à verser au démarrage de l’activité. Le versement s’effectue le jour même de la création de la micro entreprise.

Aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACRE)

L’Aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACRE) est un dispositif gouvernemental conçu pour soutenir les entrepreneurs. Elle permet à ces derniers d’être exonérés partiellement durant une année. Pour être éligible, il est nécessaire de remplir les critères suivants :

  • Avoir des revenus d’activité en dessous du plafond annuel fixé par la sécurité sociale.
  • Ne pas avoir déjà utilisé cette aide durant les 3 années précédentes.
  • Avoir observé une carence durant une année civile s’il y a reprise d’activité.

En utilisant cette aide, vous pouvez réduire les coûts liés à la création de votre entreprise. Assurez-vous de remplir tous les critères pour bénéficier de l’Acre. Notez également que vous êtes tenu d’adresser une demande à l’Urssaf. Retenez bien la date à laquelle vous avez déposé la déclaration de reprise ou de création d’activité. Vous disposez de 45 jours à compter de cette date pour remettre la demande.

Exonération de TVA pour les micro-entrepreneurs

Les auto entrepreneurs peuvent bénéficier d’une exonération de TVA grâce à la franchise en base de TVA. Cette option permet aux exploitants concernés de se dispenser de la déclaration et du paiement de la taxe. Pour être éligible à cette exonération, vous devez respecter des seuils de chiffre d’affaires. Le plafond est de 82 800 euros pour les activités de vente et d’hébergement. Il est de 33 200 euros pour les activités de prestation de service.

Il convient de noter que vous pouvez perdre le bénéfice de la franchise en base de TVA. Si cela se présente, vous devez en parler auprès de votre service des impôts des entreprises (SIE). Vous aurez ainsi la possibilité de déclarer votre TVA et de la payer.

Financement de démarrage d’activité par l’Agefiph

L’Agefiph est l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées. Elle octroie une aide financière forfaitaire de 6 300 euros pour la création ou la reprise d’une activité.

L’objectif est de favoriser l’autonomie et l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap. Cette aide vise à couvrir les coûts liés au démarrage de l’entreprise, tels que les investissements immobiliers, les équipements, les salaires, etc.

Pour être éligible à cette aide, il est nécessaire de remplir certaines conditions :

  • Le demandeur doit être propriétaire de suffisamment de parts pour lui permettre de décider dans l’entreprise.
  • Le montant minimum du projet doit être de 7 500 euros, avec un apport personnel effectif obligatoire d’au moins 1 200 euros.
  • La demande doit être déposée avant l’immatriculation ou la reprise de l’entreprise.

Notez que les créations d’activités saisonnières, d’associations, de Sociétés Civiles Immobilières ne sont pas éligibles à cette aide. Il en est de même pour la création d’Entreprises d’Insertion par l’Activité Économique et de Sociétés de Fait.

Financements européens pour la création de micro-entreprises

Les financements européens peuvent offrir des opportunités intéressantes pour la création de votre micro entreprise. Cela dépend toutefois de votre secteur d’activité et de votre situation géographique. Il est possible d’obtenir une aide sous forme de prêt, d’investissement ou de garantie.

Pour accéder à ces financements, utilisez le moteur de recherche du site officiel de l’Union européenne, Europa.eu. L’auto entrepreneur peut trouver des aides en sélectionnant la catégorie “micro entreprise” ou “jeune entreprise”. Il est également possible de consulter les programmes européens spécifiques. Citons le Fonds Européen d’Investissement (FEI) ou Horizon 2020. Ces derniers offrent des opportunités de financement intéressantes pour les entreprises innovantes.

Votre formation Création d’Entreprise, 100% financé par votre CPF ✅