Obtenir la licence 3 – Tarif, Procédure & Formation

Pour ouvrir un établissement de restauration, il existe deux formations obligatoires. D’abord, il y a la formation pour le permis d’exploitation. Ensuite, il y a le cursus formatif à l’hygiène alimentaire et au HACCP. La finalité du permis d’exploitation est d’obtenir une licence pour un débit de boissons. Un restaurant a normalement le droit de choisir entre une licence 3 et une licence 4 pour son débit de boissons. Le type de boissons qu’il aura le droit de proposer dépendra de la licence qu’il choisit.

Pourquoi choisir une licence 3 pour un débit de boissons ?

La licence 4 couvre les mêmes autorisations que la licence 3. Elle donne toutefois le droit de proposer de l’alcool à plus de 18° dans un débit de boissons à consommer sur place. C’est par conséquent la licence la plus recherchée par les établissements tels qu’un bar, un café ou un restaurant. D’un point de vue marketing, la présence de la licence peut attirer plus de clients. Elle permet d’offrir plus de choix à ses clients en termes d’offres de boissons avec et sans alcool.

Cependant, son obtention s’apparente à un parcours de combattant. En effet, il est actuellement impossible de créer de nouvelles licences 4 pour un débit de boissons. Pour en obtenir une, il faut en acheter auprès d’un exploitant de débit de boissons souhaitant se défaire de sa licence.

La création de licence 4 n’est possible que dans certaines communes qui en sont dépourvues. Vous aurez compris que dans une grande ville, l’achat est l’unique solution. Vous aurez alors à débourser 7 500 € au minimum pour obtenir la licence 4. Le prix est encore plus élevé lorsqu’elle est vendue avec un fonds de commerce.

Afin de se lancer dans la restauration avec un investissement minimal, la licence 3 est donc le meilleur choix. Elle donne le droit de vendre des boissons avec un taux d’alcools à moins de 18 °. Elle est plus restreinte que la licence 4, mais offre quand même de larges possibilités avec un bon marketing.

Les conditions pour obtenir la licence 3 ou 4

L’objectif avec l’une de ces licences est de proposer des boissons alcoolisées dans son restaurant ou son bar. Pour obtenir la licence 3, il faut d’abord suivre la formation pour le permis d’exploitation. Selon la loi, c’est aux gérant et co-gérant du débit de boissons de suivre le cursus formatif. Néanmoins, suivre la formation n’est pas suffisant.

Pour posséder la licence pour un débit de boissons, vous devez être majeur ou mineur émancipé. En outre, une personne sous tutelle n’a pas le droit d’ouvrir son débit de boissons. Il en est de même pour les personnes condamnées à certains crimes tels que le vol ou l’escroquerie. Selon la gravité du crime, l’interdiction d’accès à la licence 3 peut durer jusqu’à 5 ans.

Grâce à la loi concernant l’égalité et la citoyenneté, les conditions de nationalité n’existent plus. Ainsi, un ressortissant étranger a désormais le droit d’ouvrir son débit de boissons à consommer sur place en France. Néanmoins, il aura tout de même besoin de comprendre la langue française.

Après avoir respecté toutes ces conditions, vous n’aurez plus qu’à effectuer une demande à la mairie pour obtenir votre licence. La licence 3 pour un débit de boissons se crée gratuitement. Vous recevrez votre licence au plus tard 15 jours après la demande. Si vous avez acquis un fonds de commerce avec cette licence, il suffit de faire une déclaration à la mairie. La déclaration est aussi à effectuer 15 jours avant l’ouverture de votre débit de boissons.

À quoi sert le permis d’exploitation ?

Licence III, Licence IV, Licence Restaurant

Afin d’ouvrir un restaurant ou un bar, le permis d’exploitation (accessible à tout public) est obligatoire. Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi un parcours relatif au monde la restauration pour suivre le stage. Même sans compétences en art culinaire, en économie ou en marketing, vous pouvez créer un restaurant proposant des boissons avec alcool à moins de 18 °. Il s’agit d’un pur projet d’entrepreneuriat.

Peu importe vos connaissances en matière de restauration, le cursus formatif pour le permis d’exploitation sera à votre portée. Il suffit de comprendre la langue française. Essentiellement, c’est sur le droit que la formation est axée. Vous allez notamment découvrir divers textes de loi relatifs au droit civil et au Code de la santé publique. Plus précisément, la formation sensibilise les futurs exploitants sur leurs droits et leur responsabilité vis-à-vis de leur client.

En outre, différents sujets autour de l’alcool auront une part importante dans le cursus formatif. Vous en apprendrez plus sur la répression de l’ivresse publique, l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs, etc. En d’autres termes, vous serez un exploitant plus responsable, mais pas forcément plus compétent. En effet, la formation n’enseignera pas grand-chose sur le marketing ou la gestion de votre débit de boissons. Pour mieux diriger votre établissement, un parcours préalable en marketing ou en management sera nécessaire.

Quelles sont les modalités de la formation ?

Une formation pour le permis d’exploitation est tout simplement un parcours simplifié de 20 heures (ou deux jours). Il se divise normalement en partie théorique et en partie pratique. Les études de cas ont lieu durant la partie pratique.

Seul un organisme ayant reçu l’agrément de l’état a le droit de le proposer. Chaque organisme fixe cependant le prix pour leur prestation. Cette formation ne coûte généralement pas plus de 500 € par participant.

Après la formation, vous recevez le certificat qui prouve que vous avez suivi le cursus. Ce n’est pas un diplôme, mais une autorisation nécessaire pour le débit de boissons. Au moment de faire la déclaration pour l’ouverture de votre débit de boisson, vous aurez besoin de ce certificat. Il peut aussi vous être demandé lors d’un éventuel contrôle de votre établissement.

Le permis d’exploitation a un délai de validité de 10 ans. Pour le renouveler, vous aurez besoin de suivre une autre formation. Il s’agira simplement d’un stage de recyclage qui ne dure que 7 heures. Ce recyclage ne coûtera pas plus de 300 € par stagiaire. D’autre part, sachez qu’il n’existe pas de parcours différents pour l’obtention de la licence 3 et la licence 4. Ces deux licences requièrent la même formation.

À noter que la formation pour le permis d’exploitation est actuellement accessible en ligne. Toutefois, elle doit s’effectuer uniquement en visioconférence pour être valide. Les cours en ligne requièrent également la participation de deux formateurs expérimentés. L’un sera un professionnel du secteur tandis que l’autre sera un juriste.

Quel centre de formation choisir ?

Il est évident que le prix n’est pas l’unique critère de choix à prendre en considération. Il faut aussi faire attention à la réputation du formateur et de son niveau d’expertise.

La plupart des centres proposent une variété de parcours. Un centre de formation peut par exemple proposer un parcours en gestion, marketing ou management d’entreprise. La présence de ces divers parcours peut témoigner des compétences de l’organisme formateur. De plus, suivre plusieurs parcours au sein d’un même organisme vous octroie parfois une réduction.

Nous avons par exemple réussi à négocier pour vous une réduction de 5% avec un code promo chez CRC Formation.

Afin de faire un choix, il est également plus judicieux de se référer aux avis des personnes ayant suivi la formation. La présence de nombreux avis positif est généralement bon signe.

Et enfin, choisissez votre formateur selon la méthode pédagogique qu’il propose. Les quizz sont par exemple un excellent moyen d’assimiler un cours beaucoup plus facilement. Logiquement, vous êtes tenu d’appliquer les enseignements que vous avez reçus lors du cursus. Sans cela, vous vous exposez à différentes sanctions.

Y a-t-il d’autres formations obligatoires ?

La formation pour le permis d’exploitation est l’unique formation pour obtenir la licence 3. Si cette licence n’est pas votre unique objectif, vous aurez besoin d’autres formations. La formation à l’hygiène alimentaire et au HACCP est par exemple obligatoire pour ouvrir un restaurant ou un bar. Il s’agit par ailleurs d’une formation accessible à tous. Les formations optionnelles sont celles qui sont relatives à la gestion de votre établissement.

Par exemple, une formation en marketing n’est pas obligatoire pour ouvrir un restaurant. Cependant, elle peut vous être utile pour réussir dans la restauration. De toute évidence, il ne suffit pas de proposer un débit de boissons dans son établissement pour attirer des clients. Vous avez besoin d’une stratégie de développement bien pensée, d’où l’intérêt de faire du marketing. Le marketing permet par exemple de choisir le concept à appliquer avec son débit de boissons. Ce dernier peut être un bar à vins, un pub ou un bar à cocktail selon la clientèle ciblée.

À part le marketing, quelques compétences propres au secteur que vous visez sont aussi importantes. Pour ouvrir un restaurant, il est par exemple logique de suivre un parcours relatif à la restauration. Cela permet de s’informer sur les nouvelles techniques et les tendances culinaires.

Et enfin, des études en droit vous permettront de monter plus facilement votre entreprise. En effet, un établissement tel qu’un bar, un café ou un restaurant est une entreprise. Or une entreprise est soumise à différentes lois qu’il faut connaitre.